@Dybala51420 (AS Monaco)

Dans la lignée de nos précédents invités, nous avons reçu ce mercredi @Dybala51420 alias Nolan, supporter monégasque… depuis la Marne ! À l’image des nombreux partisans du club de la Principauté, nous avons voulu en savoir davantage au sujet du club à la diagonale rouge et blanche. Interview réalisée par Valentin.

V : On en parlait en première-partie d’émission, mais les supporters monégasques bien que moqués lors des réceptions à Louis II, sont reconnus pour leurs parcages bien souvent remplis à l’extérieur. Comment t’organises-tu, toi résidant à Reims ?

N : Alors oui effectivement, je supporte l’AS Monaco depuis que je suis enfant. Ça fait maintenant plusieurs années où j’ai intégré la section « Munegu 51 » qui est établie dans la Marne. Nous sommes une quarantaine de supporters à y être intégré ce qui permet d’organiser les déplacements en grand comité lorsque nous jouons à Reims, Troyes ou encore Lens.

V : Monaco qui était pourtant sur une forme olympique depuis le début de l’année 2023 ne semble plus répondre présent sur le terrain. Après la défaite aux tirs buts face à Leverkusen en Europa League, la claque reçue face à Nice et l’égalisation concédée dans les derniers instants face à Troyes. Dans quelle forme se présente le club selon toi ?

N : L’équipe a décroché mentalement. L’élimination a fait énormément de mal à l’équipe, elle, qui était allé chercher la victoire à l’aller en Allemagne dans les derniers instants, pour finalement s’incliner à l’exercice des tirs aux buts : c’est une double peine pour le club qui misait beaucoup dessus pour aller le plus loin possible dans la compétition qu’on savait ouverte. Et derrière comme tu l’as si bien dit, le club a gardé les maux de cette rencontre et ces derniers sont ressortis face à Nice où le club a coulé dans le premier acte. Puis à Troyes, où malgré un Ben Yedder qui marque un doublé entre la 80ème et la 83ème, l’équipe se fait rejoindre le temps additionnel… C’est une phase difficile que traverse le club. Désormais, il reste le championnat où la lutte est difficile pour la 3ème place avec Lens. Devant, Marseille et Paris ne sont pas bien loin. Ça promet une fin de saison ouverte et disputée.

V : En qualité de supporter de l’AS Monaco mais résidant à Reims, t’arrive-t’il de voir les matchs du Stade de Reims ? Si oui, qu’en retiens-tu depuis la dernière confrontation avec ton club ?

N : Évidemment ! Même si mon cœur est monégasque, en étant Rémois, je ne peux qu’également suivre les épopées de Will Still avec l’effectif Rouge et Blanc. D’autant plus en ce moment, quand on connaît la longévité de la série d’invincibilité que le coach belge a su développer au sein de cet effectif pourtant en perdition au moment du départ d’Oscar Garcia, c’est impressionnant. Voir même, l’une des vraies belles surprises de ce championnat 2022-2023. Le match sera complètement différent du match aller où l’arbitrage avait faussé la rencontre. L’issue ne sera sous doute pas la même.

V : Si Monaco reste la dernière équipe à avoir fait tomber les Rémois en championnat, est-ce que cette statistique peut mettre les Monégasques en confiance ou, au contraire, les conduire à rester vigilants à l’approche du match ?

N : Un peu des deux ! La statistique est flatteuse évidemment, et j’espère qu’elle permettra aux joueurs de reprendre confiance en eux ainsi qu’en leur jeu. Mais, les éléments sont loin d’être les mêmes et la situation n’est plus comparable avec ce qu’elle était au mois d’octobre. Les cartes sont remises en jeu, et la vigilance doit rester la principale approche qu’on doit avoir de cette opposition.

V : Si Monaco était parvenu à l’emporter aisément à Auguste-Delaune, 3 buts à 0. Sur quelle issue le match retour va-t-il se terminer ?

N : En étant pas vraiment original, je vois bien un match nul entre les deux équipes. Plutôt 1-1.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Reims Média Football

© 2024 · Reims Média Football